Une phrase, dans un beau texte, chez Clothogancho, m'a fait sourire...elle me rappelait quelque-chose!

"Elle avait même observé chez certaines d'entre elles, de bizarres oscillations..." ICI.

Il y a quelques jours j'étais alanguie dans le canapé enchiffonné quand mon regard, alerté par un très léger mouvement, s'est tourné vers la fenêtre.
Là se sont, bon gré mal gré et entre autres plantes à feuilles, acclimatés un jasmin et l'alaucaria dont je vous ai déjà conté les aventures; j'avais remarqué cet été sur le jasmin une longue tige nue qui poussait, poussait...
A ce moment précis dont je vous parle, l'extrémité de cette tige, mue par une énergie mystérieuse, s'était mise à tourner sur elle-même en spirale avec beaucoup de détermination, et ne s'est arrêtée que lorsqu'elle s'est trouvée enlacée à la branche d'alaucaria voisine...ça a duré quelques secondes, il n'y avait, je vous le promets, pas un souffle d'air. La tige semblait exactement savoir ce qu'elle faisait! j'en suis restée bouche bée, à me demander si c'était tout-à-fait ordinaire et banal...ou pas...

Depuis, elle a continué à grandir, fermement arrimée à sa voisine placide.

vrilles_002