dimanche 5 octobre 2014

les charmes

IMGP2704

IMGP2707

IMGP2712

IMGP2717

IMGP2718

étranges, merveilleux, fascinants charmes. Ils donnent l'impression de sortir directement d'un conte, d'une époque très ancienne et mystérieuse. Ce sont de vrais trésors, précieux et rares

.

Posté par pollinemoineau à 12:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 30 septembre 2014

la petite porte

IMGP2655

Cela faisait bien longtemps que je n'avais donné de nouvelles. Me revoici après un été très spécial. J'ai la sensation d'être passée dans un nouveau monde personnel, et en écrivant cela je me rends compte que le choix des photos est fort à propos, bien que vraiment pas prémédité!

Je voulais juste vous montrer une jolie trouvaille que j'ai faite lors de ma dernière balade, mais c'est tout-à-fait symbolique, c'en est même incroyable si j'y pense deux secondes!.

Je me sens ... renouvelée de l'intérieur. C'est dû au travail de nettoyage des mémoires cellulaires, que je fais actuellement. Cela fait des années que je l'ai enclenché ( je ne sais plus si je vous en avais parlé déjà ) mais cet été je suis passée à une vitesse supérieure on va dire, à cause de choses que j'ai vécues, et même si ça a été plutôt raide ça m'a permis de nettoyer des peurs et croyances très-très profondes. Et du coup j'accède à des parties de moi-même inconnues jusque-là. Pour le moment c'est plutôt abstrait vu de l'extérieur, mais ce que je ressens intérieurement est très réel et concret.

En attendant de partager avec vous la nouvelle vie que je suis en train de me créer, je vous offre donc ces photos pas très top techniquement - vous me connaissez! - mais poétiques, non? pas du tout trafiquées en tout cas, j'en serais bien incapable, ça , ça n'a pas changé.

Posté par pollinemoineau à 10:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 26 mai 2014

exotiques

IMGP2409

IMGP2410

Chaque année, au printemps, il fait trois fleurs. (ici vous en voyez seulement deux, j'en ai déjà coupé une). Est-ce parce qu'il a beaucoup de lumière? on m'a dit aussi que ce genre de plantes font des fleurs quand elles sentent qu'elles vont mourir, mais là, ça fait la quatrième année... pendant la floraison, les feuilles poussent au ralenti, mais ensuite ça repart. Il parait qu'à Haîti on mange une partie de cette plante. Je n'essaierai pas.

Sa vitalité m'épate. 

Derrière elle, on voit une variété de cannelle - je ne sais pas son nom - qui, pareil, n'arrête pas de se développer. Je la change tous les ans de pot, mais je pourrais deux fois par an, tant elle pousse! J'ai essayé de faire sécher ses tiges, qui en effet une fois sèches ressemblent à des bâtons de cannelle, mais le parfum n'y est pas, ou trop peu. Quand même, bon, elle n'est pas dans son milieu naturel... faut pas trop en demander!

 

Posté par pollinemoineau à 14:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
lundi 12 mai 2014

à l'intérieur, aussi!

IMGP2383

IMGP2384

IMGP2387

IMGP2388

IMGP2389

J'ai décidé de ne plus me limiter en ce qui concerne la verdure, dedans. Après tout, c'est juste une question de choix. J'ai déterminé mes priorités. Comme j'ai la chance d'avoir beaucoup de lumière, et un peu de place... Il y a aussi quelques plantes dans la salle de bains, celles qui adorent l'humidité bien sûr, et ne sont pas trop encombrantes.

En fait elles étaient déjà toutes là, mais trop serrées devant la baie vitrée, entassées. J'avais peur qu'en les éloignant elles perdent en lumière mais finalement, c'était idiot, car c'est vraiment lumineux. Je leur ai permis de s'étaler dans les pièces, de prendre leurs aises, de se montrer. Peu à peu elles s'insinuent parmi les objets, les meubles.

L'alaucasia m'avait mis la puce à l'oreille: il était près du ficus à petites feuilles, et un jour, j'ai réalisé que ses feuilles à lui ne poussaient que de l'autre côté, en fait ils se gênaient mutuellement, car je sais que s'il  veut, il peut faire des feuilles beaucoup plus hautes et larges! Il a fallu réfléchir et faire des essais, pour que chacune trouve "sa" place, parce que c'était comme un jeu de dominos, ça entraînait un changement global... Du coup l'olivier a reculé un peu, mais là où il est il aura quand même sa lumière et son soleil. J'ai eu l'impression qu'elles se mettaient toutes à respirer, je voyais mieux leur forme, leurs contours, et je suis persuadée qu'elles vont pousser plus librement. J'ai pu en installer des petites entre les grandes, replanter des tiges qui avaient fait des racines dans l'eau et attendaient que je les mette en terre.

Je crois que ce que je préfère entre toutes, sont les mousses, les helxines, les fougères. Bientôt j'accueillerai un caoutchouc, et un citronnier à nouveau.

Petits pots, grands pots, petites plantes (qui pour certaines deviendront grandes) et déjà grandes... Je vous laisse imaginer, si j'avais un balcon, une terrasse, un jardin. Moi aussi d'ailleurs, j'imagine! Mon rêve, c'est de vivre dans une maison-serre, avec un patio pour les petits arbres, les plantes annuelles, et pour habiter l'été dehors au milieu de tout ce petit monde.

Posté par pollinemoineau à 11:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 19 avril 2011

stevia frais en pot

Je l'ai acheté l'année dernière en jardinerie, au prix d'une herbe aromatique.

Je pensais qu'il ne passerait pas l'hiver, mais si.

Il a continué de me fournir des tiges de feuilles que j'ai coupées régulièrement et faites sécher, et ça continue!

Franchement si vous en trouvez, n'hésitez pas une seconde, quand on voit le prix des boites de stévia en poudre, qui plus est coupé de sucre...

Bien sûr on ne peut pas l'utiliser tel quel pour tout, les feuilles restent un peu élastiques après séchage, je n'ai pas encore réussi à les transformer en poudre, mais je les réduis en tout petits morceaux et les utilise dans les yaourts, fromages blancs...j'adore ça.

 

IMGP0441

 

IMGP0444

 

et puis, une feuille fraîche sur une salade de fruits ou une mousse au chocolat, ça change de la menthe et c'est tout aussi joli...et vraiment bon, quand on aime le goût sucré...

 

 

Posté par pollinemoineau à 11:58 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 3 octobre 2010

crépuscule vert

tableaux_2_10_10_003

Hier 19h30, suite à un après-midi entre quatre murs dans ma boite à labeur, j'ai ressenti l'urgent besoin de balade sous les arbres. Il était un peu tard pour trainer sur un sentier hors la ville et j'ai opté pour le parc Banjan, juste avant d'arriver chez moi. La nuit tombait mais curieusement cela ne se voit pas sur les photos. J'étais assise sur un banc et sous de beaux arbres que voici, même pas eu besoin de marcher du tout...Il parait que ce parc si parfait va fermer...il y a des trucs qui me dépassent!

tableaux_2_10_10_005

Tous les après-midi donc, peinture et couture se mélangent - dans le temps et l'organisation tout au moins - sur un rythme assez soutenu.
Pour ce qui est de la peinture, c'est un drôle de peuple inquiet et un peu sombre qui vient se faire portraiturer grandeur nature; il me faudra du temps avant de vous le dévoiler, car l'élaboration de ce travail se révèle vraiment peu à peu, dans la découverte et les superpositions.
Quant à la couture, vous verrez bientôt ici les résultats des heures laborieuses et beaucoup plus lentes encore...

Allez j'y retourne, bon dimanche à vous!

Posté par pollinemoineau à 13:05 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
lundi 20 septembre 2010

sinueuses présences

Une phrase, dans un beau texte, chez Clothogancho, m'a fait sourire...elle me rappelait quelque-chose!

"Elle avait même observé chez certaines d'entre elles, de bizarres oscillations..." ICI.

Il y a quelques jours j'étais alanguie dans le canapé enchiffonné quand mon regard, alerté par un très léger mouvement, s'est tourné vers la fenêtre.
Là se sont, bon gré mal gré et entre autres plantes à feuilles, acclimatés un jasmin et l'alaucaria dont je vous ai déjà conté les aventures; j'avais remarqué cet été sur le jasmin une longue tige nue qui poussait, poussait...
A ce moment précis dont je vous parle, l'extrémité de cette tige, mue par une énergie mystérieuse, s'était mise à tourner sur elle-même en spirale avec beaucoup de détermination, et ne s'est arrêtée que lorsqu'elle s'est trouvée enlacée à la branche d'alaucaria voisine...ça a duré quelques secondes, il n'y avait, je vous le promets, pas un souffle d'air. La tige semblait exactement savoir ce qu'elle faisait! j'en suis restée bouche bée, à me demander si c'était tout-à-fait ordinaire et banal...ou pas...

Depuis, elle a continué à grandir, fermement arrimée à sa voisine placide.

vrilles_002

Posté par pollinemoineau à 13:19 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 1 juin 2010

dans les arbres

Chaque jour y compris le dimanche depuis près d'un mois, c'est atelier-là, atelier-là-bas, inventer-ci inventer-ça, achats-de-ci achats-de-ça, coudre-peindre-montrer comment-faire recommencer deux fois, courir ici venir là, ouvrir-fermer ne pas oublier les clés les ciseaux le fil blanc le bleu ni les kilomètres de percale de satin, la réunion, le rendez-vous, répondre aux tels, y penser le jour, y penser la nuit, etc.

Hier matin sortant d'un rendez-vous, m'est venue l'irrésistible et folle envie d'aller marcher à la campagne-la vraie, pas un bout de ras-de-ville avec trois fleurs de lin qui poussent gauchement. Je suis rentrée bâcler un déjeuner-vite, et suis partie là où je connais un chemin. Entre 13 et 14 heures.
Cet hier-là il faisait beau!
J'avais pris, Delphine, l'Appareil Photo Numérique.
Devant leur beauté renouvelée, j'ai décidé de photographier les arbres.

arbres_001

arbres_003

...tous plus beaux les uns que les autres,

arbres_004

dans leur splendeur présente ou passée,

 

arbres_007

bien enracinés au creux des bois lumineux,

arbres_014

...et dans les étangs vert-soupe plein de grenouilles...

arbres_017

photographier les arbres encore,

arbres_011

oh pardon!!!

Je l'ai vu avant qu'il ne me voie, tout occupé qu'il était à farfouiller dans son nid douillet. Sa maman avait dû lui ordonner de ranger sa chambre pendant qu'elle allait chercher le déjeuner, sinon privé de dessert, et comme il adore le clafoutis de mulot aux cerises vertes il se magnait le tempérament.
Il a levé le museau deux ou trois fois avant de se rendre compte que j'étais pas sa mère - à mon avis leur vue à cet âge n'est pas au point. Curieux mais un peu inquiet quand même, il a claqué du bec alors j'ai filé doucement, histoire de ne pas lui faire démarrer l'existence par un traumatisme stupide, d'autant plus que j'avais ma photo, même imparfaite.

J'ai seulement espéré que c'était tout-à-fait normal que, bien que nocturne, ce bébé soit seul au milieu du jour dans son nid. Après tout, les maternités se ressemblent peut-être, et c'était sans doute simplement l'heure du "biberon de minuit"...qu'il faut aller préparer dans le fond de la forêt quand on est une maman hibou...(ou chouette plutôt, j'ai regardé dans mon Guide des oiseaux d'Europe).

Tout cet exotisme m'a bien changé les idées, et j'ai pu retourner à mon Cirque.

Posté par pollinemoineau à 13:18 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 4 mars 2010

exterminator

alaucasia_001

Vers 13h45, tandis que je me dirigeais d'un pas assuré vers ma table de travail dans l'intention de coudre des nouvelles choses à l'intention de l'Autre curieux, un appel de détresse m'a stoppée net. C'était l'alaucasia!
Je me suis approchée très près de lui et il m'a aussitôt montré le dessous d'une de ses feuilles: encore? hélas...
...une colonie de cochenilles farineuses s'était de nouveau installée, avec cabanes, dépendances, toilettes et nursery!!!

( pour les incultes qui ne sauraient pas ce qu'est une cochenille farineuse, il s'agit d'un genre de ravissante punaise d' environ 5 millimètres de long qui se serait roulée dans la farine jusqu'aux antennes, ce qui lui donne l'aspect d'un petit tas de poussière, fin et anodin. Mais si l'on prend une loupe, oui je l'ai fait, on découvre avec stupéfaction, étonnement, puis une horreur teintée d'admiration pour les originalités de la nature, que ce sont des petites bêtes finalement très délicates, il faut l'avouer, vautrées dans les replis des feuilles).

Mais j'ai déjà zigouillé il y a quelques semaines ( ou cru le faire!) une première famille, alors je les connais, et ne me suis pas laissée attendrir; j'ai joué l'exterminatrice sans pitié. Pire qu'une invasion monghole à l'époque de Gengis Khan, mon intervention a été impitoyable.
Bon, si ça se trouve il faudra recommencer sous peu, je vais surveiller de près, mais j'ai bien entendu le soupir de soulagement de l'alaucasia, ce qui est quand même bon signe. Du coup, j'en ai profité pour jardiner un peu auprès des autres plantes, et voilà, une heure et demie plus tard, je n'ai pas fait un point de couture.



Posté par pollinemoineau à 15:58 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 20 septembre 2009

la petite timide

mimosa_004

Je vous présente ma nouvelle copine, rencontrée à la jardinerie.
Elle s'appelle Mimosa Pudica ... drôle de nom n'est-ce pas?
Attrapant délicatement son pot pour la regarder de plus près, j'ai cru un instant m'être trompée, je ne la reconnaissais plus...

mimosa_007

Mais du coup, j'ai compris son nom!
Cette grande sensible, dès qu 'on la frôle, referme ses feuilles, en un clin d'oeil...comme un escargot rentre dans sa coquille! ensuite, si après quelques minutes, elle se rend compte que le calme est revenu, tout doucement les feuilles s'ouvrent, parfois avec des petits à-coups surprenants...conquise, je l'ai ramenée à la maison, et lui ai trouvé un endroit bien tranquille!

                                        

mimosa_005

Posté par pollinemoineau à 09:18 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,