lundi 31 décembre 2012

belle et bonne

IMGP1599

 

à vous toutes et tous qui passez par ces pages, en silence ou bien en laissant quelques mots, je souhaite de beaux moments durant l'année qui pointe son premier mois.

une année comme chacun vous la désirez, et pour cela n'oubliez pas que c'est votre attention qui crée votre réalité, un bon tuyau à se passer les uns aux autres !

Posté par pollinemoineau à 12:28 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 7 décembre 2012

la pluie

IMGP1546

pffffou, quel temps; idéal pour faire de la patisserie chez soi, en attendant la suite.

 

Posté par pollinemoineau à 10:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 27 juin 2012

les preuves

 

IMGP1261

IMGP1263

Presque tout le mois de juin durant, mon pauvre petit corps au bout du rouleau m'a jeté un grand STOP impérieux, et j'ai dû lui obéir. Tout doucement je reprends là où j'en étais, je travaille, en voici deux preuves...c'est parfois un peu laborieux.

Je prépare l' expo collective dans cette belle chapelle que je vous avais montrée, je crois. C'est dans un peu plus d'une semaine, au secours!

 

Posté par pollinemoineau à 11:59 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 6 mars 2012

doux rivages très loin

IMGP0464

Bien difficile en ce moment...je choisis une ancienne photo de cette installation que j'avais faite à Etoc Demazy en septembre pour illustrer l'enfermement dans lequel se trouve mon besoin de peindre. C'est exactement ça, une fenêtre encore fermée avec la lumière derrière. Des barreaux à moitié effacés. Tout-à-fait ça que je ressens.

L'inspiration est là, la puissance à l'intérieur, les images qui sont construites déjà; mais le mouvement, la façon, le geste, restent encore dedans; j'avais eu un premier chapitre il y a quelques jours, mais finalement ça ne ressemble pas  à ce que je voulais dire, enfin pas complètement, c'est un peu infidèle, alors je veux recommencer. Mais je tourne en rond, insatisfaite, affamée, frustrée.

Comment le dire? ce que je fais actuellement et qui passe directement à la poubelle est-il l'enveloppe, la peau, l'épluchure? vais-je trouver dedans, dessous, le fruit mûr? est-il mûr, déjà? ou pas, ou trop?

J'essaie de ne pas me poser de questions, d'aller peindre tout simplement, mais je ne peux m'en empêcher, ça me parait si long.

Je pourrais décider de garder ce que je fais actuellement, m'arrêter à ce qui sort et dire que c'est bien; mais je veux être honnête et sincère, il n'y a que ça qui m'intéresse maintenant, alors il faut bien continuer : j'ai l'impression que je nage dans le courant et n'arrive pas à aborder un rivage hospitalier, celui que je cherche. Parfois une petite crique tentante, mais non, c'est pas celle-là...allez, je nage encore...

Voyez, c'est pas les images qui me manquent pour raconter, ça au moins ça va...!

 

 

 

Posté par pollinemoineau à 10:25 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 22 février 2012

toute petite

photo cour de récréation

 

Petite photographie récemment retrouvée, c'était moi ! dans la cour de l'école où travaillait ma maman, et là où nous habitions.

Avec mon nounours préféré...et disparu depuis, hélas. Cette manie de jeter n'importe quoi! La robe bleue, encore...mais le nounours, Grrr...

Posté par pollinemoineau à 11:47 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

lundi 13 février 2012

confidences

IMGP1087

Je me suis toujours sentie profondément inadaptée au monde.

Enfant, je ne comprenais pas. Je regardais avec étonnement, je me souviens que je me disais souvent "ça, ça ne va pas", "cela ne devrait pas se passer comme ça". J'acceptais sans colère ni rebellion, mais avec un questionnement perpétuel, en observatrice perplexe.

En grandissant oui, la rebellion a fait surface, le sentiment d'inadéquation avec le monde encore plus, prenant la direction qui m'a sans doute sauvée, celle de la recherche créative, de l'art. Je ressentais le besoin impérieux de refaire les choses à ma façon, d'exprimer quelque chose de profond: on n'est pas obligés de suivre tous la même direction.

N'en déplaise à ceux qui pensent que quand on est artiste, on se fait plaisir, c'était douloureux sept minutes sur dix. Mais indispensable pour garder la tête hors de l'eau.

C'était ma méthode en tout cas. Elle m'a permis de tenir le coup, et pourtant le sentiment d'inadaptation était toujours là, qui poussait derrière. J'en ai ressenti une grande culpabilité, longtemps, car "on"me  faisait régulièrement remarquer que je ne vivais pas "comme il faut".

C'est vrai que je faisais rarement les choses comme il est implicitement demandé de faire. Mes priorités n'ont jamais été celles qu'il est conseillé de se créer. Mes opinions étaient souvent si différentes des opinions courantes que j'ai appris à ne pas les prononcer.

Vous vous demandez où je veux en venir?

C'est que maintenant, je commence à être plus à l'aise. Je vois la face du monde et me dis avec un peu d'effroi que finalement, il vaut mieux ne pas être trop en adéquation avec tout cela. Je suis égoïstement rassurée parce qu'enfin, tout en maintenant mon propre cap, sans avoir capitulé (ça m'aurait été impossible de toute façon), je me retrouve là où il vaut mieux être, puisque par la force des choses on commence à remettre profondément en question les fondations mêmes des façons de vivre communément acceptées. Puisque toutes ces choses qui ne me convenaient pas s'écroulent de l'intérieur! Je me rends compte que oui, j'avais raison de suivre ce mouvement-là, même dans la solitude, même à conntre-courant, même si ça faisait mal.  Et tout ce que j'ai vécu plus ou moins douloureusement, d'une manière instinctive, devient expérience, potentiellement à partager.

Et je dis tout ça parce que je pense que beaucoup ont vécu, vivent ce genre de vie, j'en suis sûre, de façon plus ou moins aigûe

Quand on est dedans on patine dans la semoule, on se décourage, on vit des moments difficiles, voire pire.

Alors gardez le cap, tenez bon, on est sur la bonne voie MALGRE LES APPARENCES. Le monde se recrée, NOUS construisons souterrainement autre chose, totalement en adéquation avec notre coeur et ce que nous sommes profondément; nous ne sommes pas des pions insignifiants, des petites choses impuissantes. Nous sommes des créateurs qui utilisons nos talents, et pas seulement artistiques; nos talents d'âme, d'esprit, et c'est L'AMOUR de la vie au fond de nous qui crée ce qui naît sur les cendres.

 ola! c'est un peu pompeux...mais enfin c'est dit, c'est sincère, et ça fait du bien!

Posté par pollinemoineau à 10:39 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 1 février 2012

galerie de photos...

reflets 008

Si vous aimez mes photos, vous les retrouverez dans ma galerie Flickr...ce n'est qu'un début, mon sens du classement va être mis à rude épreuve! il m'a semblé dommage qu'elles soient oubliées dans les archives du "Curieux", même si les statistiques me disent que tous les jours des nouveaux visiteurs les y découvrent. Car quand même, c'est un peu le b...azar là-dedans!

Pour le moment, j'ai installé les photos d'ambiances et les textiles de ma collec, ça continuera avec les créations dans des albums.

 Il y a juste un truc bête, c'est que j'arrive pas à insérer une photo à la place de l'avatar gris et noir.

Bon, ça va venir.

Posté par pollinemoineau à 16:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
jeudi 27 janvier 2011

le temps qui passe

IMGP0200

Je n'écris plus beaucoup par ici depuis quelque temps.
C'est la faute au rythme des jours, à la lumière des jours, au passage des jours, qui me paraissent aller trop vite et pourtant, j'ai l'impression que ce mois de janvier n'en finit pas, quel est ce mystère?
J'ai des difficultés à prendre des photos car il me faut la lumière adéquat, ça je l'ai déjà dit; mais il y a aussi que les heures s'engouffrent dans des spirales palpitantes certes, mais sans repos ni pause.
Je ne dis pas non plus que je vis à un rythme effréné, ce serait faux car je choisis maintenant mes priorités, et on en arrive peut-être à ceci, que "le Curieux..." n'est pas une priorité.

Cependant quand je passe par ici, ce qui m'arrive souvent, en coup de brise fraîche, je constate que  "le Curieux..." reçoit toujours autant de visites, du monde entier qui plus est, et j'en suis tout étonnée! alors ça me rassure et me donne envie, systématiquement, de poster de nouvelles choses, rien que pour vous encourager à revenir, encore et encore...

Pardonnez-moi car parfois je prends un temps infini, là aussi, à répondre à vos commentaires. Mais sauf oubli de ma tête de linotte, je le fais, un jour ou l'autre...merci et à bientôt!

 

Posté par pollinemoineau à 09:50 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 14 novembre 2010

le quatre-centième

tableaux_grformat_nov_2010_002

tableaux_grformat_nov_2010_004

IMGP1375

A l'occasion du 400ème message sur Le Curieux, voici dévoilés trois tableaux, de ceux qui m'accaparent depuis des semaines. Ils sont assez grands, genre 60cmX 70cm, voire plus.
Il y en a bien d'autres. Et ils évoluent presque chaque jour. En ce moment par exemple je dessine au crayon mes personnages.
Le textile n'a plus beaucoup de place dans ce travail mais je suppose que c'est provisoire. Il faut que je laisse le plus possible une grande fluidité dans ce que je fais à l'heure actuelle, car beaucoup de choses s'effondrent dans ma façon d'être tandis que d'autres émergent. Je vous avoue ici que ce fut par instants  extrêmement douloureux.
Le sentiment que l'avenir n'existe plus, alors qu'en fait c'est plutôt l'avenir de ce que j'étais qui n'est plus possible, tandis qu'un autre se met en place, fondé sur ce qui n'avait pas l'opportunité de s'exprimer en moi. Je vous dis ça maintenant mais il fut des jours où je ne comprenais pas ce qui se passait... autant dire que c'était pas vraiment rigolo!
Evidement ce qui émerge est différent d'avant, et ça le restera, et l'écart n'a pas fini de se faire, mais je suis prête à continuer, ai-je le choix d'ailleurs? alors la suite au prochain post.

Posté par pollinemoineau à 11:11 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 31 octobre 2010

saynettes d'hiver

L'installation de l'atelier avait passablement vidé l'appartement. Et ça me semblait un peu...vide. Alors je suis allée au garage, ai remonté des cartons, et me suis octroyée quelques heures entre parenthèses pour installer mon décor d'hiver.
Comme ça fait du bien! c'est comme le jardinage, on oublie tout, et rien n'est plus important, durant un instant hors du temps, que de marier cette couleur avec une autre pour qu'elles se conviennent, ou réunir deux choses qui pourront se parler et nous parler durant toute une saison...ou juste quelques jours.
Fragments brefs, et sans les détails.

d_cor_d_hiver_007

d_cor_d_hiver_009

d_cor_d_hiver_012

d_cor_d_hiver_016

d_cor_d_hiver_017

d_cor_d_hiver_018

Posté par pollinemoineau à 13:13 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,