lundi 6 avril 2015

Beausoleil

IMGP2852

Si comme moi vous aimez les histoires un peu étranges, aux personnages surgis d'époques entremêlées, où les rêves peuvent se superposer à différentes réalités, où l'on découvre des trésors cachés dans les profondeurs de la psyché, ce livre est pour vous. Je viens d'en terminer la lecture avec un ravissement qui s'est prolongé d'un bout à l'autre. J'ai essayé d'en faire durer la lecture autant que j'ai pu, ce qui n'est pas évident quand dans le même temps, on a envie de dévorer les pages sans s' arrêter, vous connaissez ce problème?

Ses nouvelles m'ont plongée dans un univers que j'adore et que j'ai rarement trouvé en littérature, et surtout pas en littérature contemporaine. Rien n'y est sordide, cynique ou décadent; la poésie est au bord des mots, les paysages sont omniprésents et éternels, et les objets, les maisons s'expriment aussi. C'est le livre parfait pour un week-end de printemps!

C'est Anne Gailhbaud qui nous a conçu ces délices. Vous connaissez peut-être déjà son blog de créatrice textile éclectique et volubile, ( où vous trouverez également le lien pour acheter le livre) voilà donc ses mots, et je vous les conseille autant l'un que l'autre ...

 

 

 

 

Posté par pollinemoineau à 16:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 23 février 2015

Louise Richardson

Le travail de Louise Richardson transmet une infinie poésie.

Bien sûr, ce que je préfère, ce sont ses robes-tableaux, mais elle crée aussi des objets d'une délicatesse sans bornes. 

Maintenant, j'aurais tendance à penser qu'il y a un peu trop de nostalgie pour moi (eh oui je change!) mais dans le genre, c'est vraiment puissant,  expressif.

 

louise richardson 2

louise richardson 4

louise richardson 1

louise richardson 3

 

louise richardson 5

louise richardson 6

louise richardson 7

 

Comme d'hab, le mieux c'est encore d'aller découvrir sa galerie Flickr ici.

De mon côté, je passe beaucoup de temps en ce moment sur Pinterest. Je prends tous les jours un grand bain de belles images, je découvre peu à peu ce qu'on peut y faire, j'épingle sur mes "tableaux" les photos qui me plaisent...  N'hésitez pas à m'y retrouver, surtout si vous y avez aussi votre page!

Posté par pollinemoineau à 22:28 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 17 novembre 2014

sacs d'artiste

1a

Je bifurque un peu, aujourd'hui ce ne sont pas des vêtements mais des sacs.

Je déteste quasiment TOUS les sacs que je vois, sauf certains vieux/vintage mais comme il est impératif qu'ils soient à bandoulière ET pas en cuir, je ne trouve rien dans les vieux/vintage.

Du coup je me trimballe une besace moche en toile qui commence à avoir des trous partout. Mais je ne me résouds décidément pas à craquer pour ces horreurs que je vois avec des clous, des grosses boucles chromées, du cuir noir vrai ou faux etc.

Mais alors ça....? vous avez vu? 

C'est Leslie Oschmann qui fait ces merveilles, avec de vieilles toiles peintes qu'elle récupère.

Je les ai d'abord vus , puis ici , et enfin sur son site.

5

Bon, en tant qu'ancienne créatrice de sacs, je les verrais une touche plus fonctionnels, mais l'essentiel est là: c'est vraiment beau et à des années-lumière de tout ce que j'avais vu jusqu'à présent, en vrai et sur la toile (si je puis dire). Et ça fait du bien. 

 

2b

 

Posté par pollinemoineau à 19:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 6 novembre 2014

ah... Gibbous Fashions!

C'est une pionnière. Elle réalise des merveilles, insensible semble-t-il à son succès planétaire, marginal et très mérité. Depuis des années elle bosse dans son petit coin, accumulant des fripes et rebuts de fripes, des dentelles en loques, pour les transformer d'une façon majestueuse et bien à elle. Quel talent!

 

Gibbous Fashions , découvrez son site si vous ne connaissiez pas ... vous ne serez plus pareille après! ( ... lisez sa page "about", décidément j'adore cette artiste)

Posté par pollinemoineau à 09:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 4 novembre 2014

Paul Harnden

 

 

Paul Harnden a commencé par fabriquer des chaussures, mais attention, pas n'importe quoi ni n'importe comment... tout à la main dans les règles de l'art, et comme si c'étaient de très vieilles chaussures, avec beaucoup de style, un style anglais of course..;

 

fs Paul Harnden/sac (female) shoes - StyleZeitgeist

ensuite il s'est mis à créer des vêtements inspirés de la classe ouvrière anglaise des années 30 ou 40 je crois. C'est de la "fripe" de haute volée, coupée dans les plus beaux tissus réalisés artisanalement, mètre après mètre, dans les fins fonds du pays. L'équipe de Paul Harnden est constituée de quelques personnes seulement qui cousent les vêtements pièce par pièce à l'atelier, comment dire? on est si loin des grandes maisons qui font fabriquer loin et mal.

quant aux modèles, voyez.

Paul Harnden coat (he is a genius) I so want this

Paul Harnden Jacketdantebykiko: paul harnden so damn goodPAUL HARNDEN SHOEMAKERS WOOL STRIPED CREAM BLAZER

 

bon, c'est beaucoup dans des coloris noirs, foncés, ternis, c'est un peu obligé, vue l'inspiration qui le porte.

De mon côté j'ai envie maintenant de couleurs profondes et raffinées à la fois, et j'imagine ce style fripe dans des coloris différents... moins copie conforme, disons.

mais ça a de la gueule, quand même, franchement, non? le genre de manteau que tu ne peux plus lâcher. Et puis, tant de style!

 

 

 

Posté par pollinemoineau à 09:05 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 2 novembre 2014

une jupe en héritage

Image

je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais je suis horrifiée par ce que je découvre dans les boutiques de fringues. 

je mets la barre un peu haut c'est vrai, parce que j'ai un passé dans la mode parisienne, je vous en ai déjà parlé; j'ai vu de beaux vêtements, vraiment beaux ( pour tous les jours néanmoins ), et ça s'est gravé dans mon petit cerveau comme une base de référence.

j'avais écrit ici, juste ici, un couplet dénigrant les grandes marques mais stop! soyons positive! j'ai supprimé.

à la place, j'ai eu envie d'une grande envolée bienfaisante au pays des beaux atours. Alors il n'est pas question ici de se les offrir  - je parle pour moi , et pas encore en tout cas ! - mais juste de se rassurer: il y a encore par endroits des stylistes qui créent de belles choses, avec une réflexion derrière, un sens, de la poésie, du savoir-faire, du respect et de la conscience. 

Et même, tiens, j'ai décidé d'inaugurer toute une série ! 

mes créateurs préférés, rien que ça. Je sens que ça va faire du bien... Je vous laisse découvrir ce premier lien: des vêtements réalisés à la commande, dans des matières de haute qualité, qui durent toute une vie, etc. Ah c'est sûr, c'est pas du Zara. OUF.

 Alabama Chanin.

 

 

Image

Image

Posté par pollinemoineau à 22:38 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 2 février 2014

le livre sans nom.

IMGP2152

IMGP2154

Un tout petit livre, le "Livre sans nom".

Il est daté de 1836, et j'adore sa couverture très usée, avec des traces de couleurs fanées; on voit même un reste de dessin imprimé, comme des vagues, en bas. C'est d'ailleurs ça qui m'a imposé l'idée de l'escargot semblant émerger du carton, avec un peu d'écume en gaze teinte bleu-vert. Bon, ce ne sont sûrement pas des vagues au départ, car le titre original du livre est "La veillée de Noël", mais la petite sangle en ruban pâle que je lui ai faite permet de ne pas l'ouvrir et donc de ne pas connaître ce thème qui m'ennuyait je dois dire!.

Vous remarquerez également la couche de "foin" qui dépasse de la couverture. Tout ça n'a guère de sens, sinon celui de mon inspiration visuelle.

 

Posté par pollinemoineau à 10:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 18 février 2012

au-dessus de l'évier

IMGP1087

J'y passe combien de temps, devant cet endroit où s'accumulent:

un citron séché

des vieux couverts en argent

un mortier creusé à même un tronc d'arbre

la photo d'une enfant inconnue datée "juillet 1946"

quatre petites bouteilles pareilles

l'image du merle près de son nid

le tabouret pliant en bois

...?

Beaucoup, beaucoup de minutes qui elles aussi s'accumulent au fil des jours, des semaines, des mois.

C'est pour ça que ces objets sont là, et voilà leur utilité: distraire mon regard, arranger ce que je vois avec ce qu'il y a au fond de moi, avec ce que j'aime, pour faire passer la pilule du quotidien.

Les objets à l'utilité plus terre-à-terre, ils sont là aussi, certains arrivent même à se tracer un sentier de poésie.

Et bien sûr, ça aide à transformer les jours.

 

 

 

Posté par pollinemoineau à 13:23 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,